Hervé Celcal

Biographie

Hervé Celcal : « En 1980, j’ai 5 ans, je vis dans le Nord de la Martinique. Je regarde un récital de piano diffusé à la télévision et je déclare : « je veux faire ça ! ». Mes parents ont suivi ; rien d’autre ne m’a plus intéressé… ».
De ce choix découle une carrière de pianiste et « clavier » au jeu éclatant et au sens rythmique rare, compositeur-arrangeur, de producteur et de side man.

Né dans le Nord-Atlantique martiniquais, Hervé a été nourri de biguine, mazurka, zouk… Et du bèlè (bel air).
Cet art ancestral, né de l’espoir des esclaves, accompagnait la vie des Martiniquais, à toutes les étapes de leur existence. Il symbolise leur émancipation réelle et représente un projet social, culturel et artistique fort.
Le chanteur-flûtiste Eugène Mona a aussi beaucoup marqué Hervé, qui fut un des premiers pianistes martiniquais à lui consacrer des arrangements jazz, début des années 90.


Hervé Celcal se forme au piano classique dans sa Martinique natale dès 7 ans et poursuivra cet apprentissage à l’École Normale Alfred Cortot (Paris). Il rencontre le pianiste de jazz Bernard Maury, qui lui propose de rejoindre son équipe pédagogique dans l’école qu’il fonde. Mais Hervé est déjà sur scène, aux claviers d’artistes de tous bords.
Parallèlement à l’étude du piano, il a découvert la musique assistée par ordinateur et s’imprègne de l’utilisation des sons électroniques.

Désormais, et après une expérience de vingt ans sur scène et en studio, Hervé Celcal se consacre en tant que pianiste à un projet acoustique extrêmement personnel à partir de la musique traditionnelle martiniquaise, le bèlè : « bel air for piano », en créole bèlè ba piano.


Dans le bèlè intimement lié au tambour, Hervé inscrit en effet une nouveauté, son instrument : le piano et toute la modernité de l’esprit jazz.
Avec ce travail, Hervé révèle son art de prendre l’auditeur par la main et de l’embarquer de manière hypnotique ; affirme son identité artistique – un jeu rythmique inouï, un profond sens mélodique, un goût harmonique puissant – et inscrit le bèlè dans le monde.


Biography 


Hervé Celcal starts learning classic piano at the age of 7 on his native island Martinique (France, West Indies) and continues his lessons at L’ école normale Alfred Cortot in Paris (France). He meets the jazz pianist Bernard Maury, who proposes to join his teaching staff in the school he has just founded . But Hervé is already on stage doing keyboards for various artists (Oliver Ngoma , Sally Nyolo , Admiral T doing the orchestralarrangements for his live shows , Dédé St. Prix …)

Today , Hervé Celcal is working as a pianist on a very personal acoustic project inspired by the traditional music of Martinique, the bèlè : « bel air for piano » , « bèlè ba piano » in french creole. A sort of franco-anglo-creole title for a universal project.

Within the bèlè, which is intimately linked to drums, Hervé introduces a novelty, his instrument : the piano and all the modern aspects of jazz spirit.

Since he didn’t know how to play drums (at a time when drums were less valorised than today ),Hervé worked at recreating the same sounds and evoking the melodious chants of the singer and « the repondè » (the chorists) with his piano.

That’s when the different bèlè rhythms impregnate Herve’s compositions : woulé mango, ting bang , beguine bèlè , to the extent that even on solo piano , they live on with force. He also honored the different musical forms issued from this local culture : beguine, mazurka , chouval bwa, quadrille, creole waltz. This already very rich body fusions very well, thanks to the genius of belè wich recreates jazz, its harmonies, its improvisations, basically : its spirit.

Beyond his personal path as a composer, Hervé Celcal wants to initiate a pedagogic project. Today, Herve wants to make traditional bèlè culture more popular by transmitting the result of his research on piano. As it has been by musicians from other cultures, like Cuba for instance, and as in classical music or jazz, bèlè could one day be taught on piano. The edition of the notes as desired by Hervé (unusual for music from Martinique) is part of this approach.

 

L’agence Omax6mum a été chargée de la promotion du concert de Hervé Celcal à Paris.

Client : Djad Production.

  • Date 29/01/2015
  • Tags Hervé Celcal